Julien BARAT

Chef pâtissier
Avec ses parents amateurs de grands repas de famille où se croisent leurs cultures respectives, du Vietnam à l’Alsace, Julien Barat, né à Obernai, est très vite sensible au plaisir de cuisinier puis à la pâtisserie où il sent que sa créativité peut mieux s’exprimer. Après son apprentissage, il entre au restaurant Gilg de Mittelbergheim, auprès du Chef Vincent Reuschlé, puis à La Couronne, à Baldenheim, avant de rejoindre une figure locale, Ernest Schaetzel, Chef de l’Hostellerie des Châteaux, à Ottrot.

L’envie d’ailleurs emporte ensuite Julien jusqu’au Canada, au Château Montebello, une maison de luxe à la frontière entre le Québec et l’Ontario. Ici, pendant 7 années, il perfectionne ses techniques pour imaginer des desserts à l’assiette toujours plus raffinés.

Cependant, il ne veut pas se satisfaire de cette spécialisation et décide de rentrer en France, à l’Ecole Ferrandi, pour profiter d’une formation la plus complète sur son métier. Là, il rencontre Gilles Marchal qui l’engage et lui apprend, en boutique, les secrets du tourier et du chocolatier. Ainsi, Julien se constitue un ensemble de bases ultrasolides qui doivent lui permettre de se développer de la plus belle manière.

De retour en Alsace, Julien reprend contact avec Adrien Descouls, connu lorsqu’il était venu en formation au Canada à la suite de son titre aux Trophées France-Québec. Le jeune Chef lui explique son projet Origines organisé autour d’un retour aux fondamentaux, d’un artisanat bien fait et d’un accent moderne et original. Julien se reconnait dans l’aventure et se lance sans hésiter.

Hyper exigeant avec lui-même, Julien n’a de cesse de chercher comment progresser et améliorer, constamment, chacune de ses créations.

Pour chaque dessert, avec Adrien, ils échangent sur un produit de saison et imaginent les associations possibles. Les tests s’enchainent où les avis de tous les membres de l’équipe comptent, dans un esprit de famille qui plait au pâtissier. « Tout peut se marier du moment qu’on l’apprête bien » lui avait indiqué Claire Hetzler, marraine de sa promotion à Ferrandi. Et il veut ainsi tout tenter.

Lors d’un concours, « Flaveurs et Fragrances », Julien avait imaginé avec un parfumeur une association topinambour et huile de rose turque qui avait fait forte impression. Aujourd’hui, il n’hésite pas à faire entrer par exemple sauge, estragon ou coriandre dans ses desserts pour leur apporter une couleur qui trouble les papilles. Quant au sucre, il a la sagesse de le voir comme un assaisonnement, soucieux de trouver le parfait équilibre pour que les saveurs s’expriment justement. Surprendre par la création et l’innovation, tel semble être le crédo de Julien qui, au cœur de l’équipe d’Origines, a trouvé un espace idéal pour s’exprimer pleinement et offrir de formidables moments aux clients de cette maison ambitieuse.